Toulouse Touch : site officiel du club de rugby de  - clubeo

Histoire et développement

 

A l’origine, le touch était un exercice d’entraînement conçu dans les années 1950 par le staff des Kangourous, l’équipe nationale de rugby à XIII d’Australie. Il est ensuite devenu un troisième code à part entière, largement inspiré des règles du rugby à XIII et un peu de celles du rugby à XV.

La différence majeure avec les deux autres codes est assez simple : les plaquages, les contacts violents et le jeu au pied sont expressément interdits. Cela permet au touch d’être l’un des rares sports collectifs au monde au sein duquel il est possible de jouer dans des équipes mixtes.

Dès les années 1960, le touch s’impose comme un loisir très pratiqué aux antipodes. Puis il commence à s’internationaliser, d’abord en Nouvelle-Zélande, ensuite dans d’autres pays de la zone Pacifique, et enfin dans le reste du monde.

En 1985, la Fédération Internationale de Touch est créée ; elle regroupe à l’heure actuelle plus de 50 pays. Pour faciliter le développement de la discipline, la rendre agréable à pratiquer et accessible à toutes et à tous, la FIT a créé, pour les compétitions, deux types de catégories : par sexe (hommes, femmes, et mixte) et par tranche d'âge (open, +30 ans, +35 ans et +40 ans).

Mais il faudra attendre le tout début des années 2000 pour que le Touch fasse enfin son apparition en France, à Grenoble pour être précis. En c’est en 2002 que pour la première fois, des équipes de France participent à la coupe d’Europe de touch, organisée cette année là à Cardiff, au Pays de Galles.

Peu à peu, des clubs se créent aux quatre coins de l’hexagone, notamment autour des grandes agglomérations comme Paris, Strasbourg, Grenoble, Toulon, Nantes, et bien sûr Toulouse. Et à l’heure actuelle, la fédération Touch France compte environ 800 licenciés et a été rattachée à la Fédération Européenne de Touch, créée en 2011. Et depuis mars 2015, elle a signé un partenariat de développement avec la Fédération Française de Rugby à XIII.

Et si, pour la première fois dans l’histoire du touch, l’équipe nationale des hommes +30 est devenue championne d’Europe en septembre 2012 (titre confirmé en catégorie +35 en 2014), il reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour arriver ne serait-ce qu’à la moitié de ce qui se fait en Australie, pays qui compte plus d’un million de pratiquants, qui truste les titres internationaux, et qui a accueilli la dernière coupe du monde, en avril 2015.