Toulouse Touch : site officiel du club de rugby de  - clubeo

Un Cassoulet bien digéré

14 octobre 2015 - 22:59

 

Ce samedi 10 octobre 2015 sera à coup sûr une date que les historiens du futur installeront dans les annales et la mémoire collective. Pour la première fois de son histoire, le huitième Tournoi du Cassoulet voyait débarquer douze arbitres plein temps, dont Monsieur Sylvain Charras lui-même, arbitre niveau 5 et Directeur technique National, faut-il le rappeler…

Sur la ligne de départ, 12 équipes également, venues préparer, pour certaines, le Championnat de France des Clubs, prévu à la fin du mois à Toulon. Et à la fin de la journée, malgré la gêne occasionnée par l’éloignement des terrains sur le site des Argoulets, les participants furent unanimes : très bien organisé et très bien géré, le tournoi restera un très bon moment.

Réparties en 3 poules de 4, les équipes engagées ouvrirent les hostilités peu avant 10 heures…

La poule A.

En tête de série figurait l’Equipe Mixte de Toulouse Touch appelée à défendre ses chances à Toulon. Face à elle, les Arrows de nantes, renforcés par des joueurs prêtés par d’autres clubs et rebaptisés « Barbarrows », Touch Azur et La Rochelle. Vous avez en fait le classement final à l’issue de la matinée.

Mais les Toulousains furent sérieusement accrochés par Touch Azur lors du premier match, et ne durent leur salut qu’à un essai de pénalité, les provençaux n’ayant pas été en mesure d’aligner trois filles en permanence sur le terrain. Le second match, contre les Barbarrows, démarra assez péniblement, mais peu à peu, les rouge et noirs montèrent en puissance, avant de confirmer contre La Rochelle.

La poule B.

Dans ce groupe, l’autre équipe de Toulouse était opposée à Grenoble, l’équipe de France U18 (surnommée « La Garderie ») et nos amis de Sau’Touch. Composée pour moitié de nouveaux joueurs et joueuses qui disputaient là leur premier tournoi, elle termina malheureusement la matinée avec trois courtes défaites, le manque d’automatismes s’étant fait cruellement ressentir, notamment en attaque.

C’est donc Grenoble qui termina en tête, juste devant « La Garderie », qui parvint néanmoins à se qualifier pour la Cup, en tant que meilleur deuxième. Et Sau’Touch s’octroya la troisième place après avoir remporté de peu le tout premier derby de son histoire.

La poule C.

Survolée par Saint-Martin-d’Hères, champion de France en titre, elle vit ensuite les Volcanics auvergnats confirmer leur dynamisme en prenant la seconde place, devant les Courants d’R et Touch Luby.

Les matches entre ces trois formations furent particulièrement serrés, au point que la confrontation entre Luby et Courant d’R se termina par le seul match nul de la journée. De ce fait, les deux équipes ne furent départagées qu’au goal average général,  finalement favorable aux Franciliens.

Le Bowl.

Malheureux le matin, les Toulousains se rattrapèrent superbement l’après-midi, en remportant ce trophée que se sont disputées les quatre équipes les moins bien classées de la phase de poules. En effet,  après être venus à bout de Touch Luby, ils défirent La Rochelle en finale.

La dernière place du tournoi se joua donc entre Luby et les Courant d’R, et cette fois, les Franciliens eurent le dernier mot.

Le Plate.

Les demi-finales se révélèrent rapidement sans grand suspense. En effet, Sau’Touch fut nettement battu par les Barbarrows, tandis que Touch Azur infligea aux Volcanics une sévère défaite. Par la suite, le match pour la septième place vit les cugnalais prendre le dessus sur les auvergnats, permettant aux premiers cités de réaliser leur meilleur classement depuis qu’ils participent au tournoi.

En finale, Touch Azur retrouva donc les « Barbarrows ». Nettement dominés lors de la première confrontation en poule, les azuréens résistèrent beaucoup mieux, et vinrent mourir d’un souffle au pied de la cinquième place, l’essai de pénalité pour une fille manquante leur étant à nouveau fatal.

La Cup.

Le derby de l’Isère entre Grenoble et SMH tourna rapidement à la démonstration de la part des champions de France. Ces derniers avaient réalisé une première période parfaite, distançant nettement leurs adversaires, notamment grâce à une défense quasiment infranchissable. La deuxième période fut plus équilibrée, Grenoble retrouvant une certaine efficacité offensive, mais les « Blues » avaient pris trop d’avance pour être réellement inquiétés.

L’autre demi-finale vit les Toulousains l’emporter à l’énergie face à la « Garderie », le score final étant plutôt trompeur quant à la physionomie du match. Bousculés par la vitesse, l’enthousiasme et l’insouciance de leurs adversaires, les Toulousains s’en remirent à leur expérience, laquelle leur permit au final de prendre le dessus.

Le match pour la troisième place opposa donc les U18 à Grenoble, mais cette fois, les juniors prirent de justesse l’ascendant sur leurs adversaires.

La Finale.

Comme en juin 2014 à Strasbourg, Toulouse allait en découdre avec SMH. Nettement battus ce jour-là, les rouge et noirs étaient déterminés à prendre leur revanche. Ils entamèrent donc le match sur un rythme d’enfer et prirent l’avantage, comptant jusqu’à deux essais d’avance en milieu de première période.

Mais les « Blues » ne s’affolèrent pas, et inexorablement, ils revinrent dans le match. Puis ils prirent l’avantage en début de seconde mi-temps pour ne plus le lâcher. Malgré tous leurs efforts, les toulousains durent baisser pavillon face à la puissance de leur adversaire. Les retrouvailles prévues entre les deux formations lors du prochain CFC s’annoncent excitantes.

Et après ?

Eh bien, les gourmands qui s’étaient inscrits pour manger le cassoulet déménagèrent au club-house du TUC. On parle là d’une bonne centaine de personnes… Cependant, avant le repas, la remise des récompenses fut faite, toutes les équipes recevant un cadeau pour leur participation.

Surtout, quatre nouveaux arbitres furent validés Niveau 1 : Cédric de Luby, Alice des Volcanics, et deux toulousains, en l’occurrence Julie et Mathieu LM, qui reçurent leur badge des mains de Sylvain lui-même.

La dernière récompense fut… le « Manchon de Canard », décerné à l’auteur de l’action la plus loufoque de la journée. Et pour la première fois, un arbitre fut élu à l’applaudimètre, en l’occurrence Jordi, qui ramena avec lui en Catalogne une boîte de… manchons de canard.

Et voilà, nous avons pratiquement tout raconté. Vous pouvez maintenant retrouver les résultats en détail en cliquant sur le lien ci-dessous :

Résultats du Tournoi du Cassoulet 2015.pdf

 

A bon entendeur, salut !

Le Webmaster.

 

Commentaires

Staff
Ben Cottet
Ben Cottet 27 octobre 2015 00:27
Compétiteur

Très bon résumé !

Staff
Admin Toulouse Touch
Admin Toulouse Touch 20 octobre 2015 20:37
Arbitre

Deux erreurs s'étaient glissées dans cet article (U18 3e et non 4e, score de la finale 7-5 et non 9-5). Elles ont été corrigées. Toutes nos excuses pour ces coquilles...